l'espoir centre équestre poney club espoir de bessancourt dans le val d'oise 95

écurie de propriétaires

cheval chevaux poneys poney équitation equitation écuries écurie ecurie haras

pierrelaye beauchamp taverny st-leu saint leu frépillon frepillon cormeilles cergy pontoise mériel meriel méry sur oise herblay st gratien st ouen l'aumone conflans ste honorine éragny eragny ile de france région parisienne paris

L’Equipe de L’Espoir


Sandrine


la directrice

Cavalière et enseignante.

Monitrice des cours compétitions de l'espoir. Elle est passionnée par les poneys.

Un enseignement plutôt traditionnel orienté vers le concours complet; ce qui n’empêche pas de se faire plaisir à cheval.

Coach en amateur dans les trois disciplines, cso, dressage et cce.

Son objectif ? C’est avant tout de faire partager leur passion aux plus petits comme aux plus grands... et le savoir et la manière avant le résultat.

Sa philosophie ? L’amour et le respect des chevaux et des poneys avant toute chose.

L’ambiance ? Familiale et décontractée ou comment vivre sa passion dans la bonne humeur.

Et toujours ? La SECURITE pour vos petites merveilles ou vous-même ce qui passe par du matériel de qualité et des poneys et chevaux gentils et bien dressés.

Zoé, Camille, Julie, Mona, Delphine et Corentin

Vos moniteurs preferés.

Toujours là pour rigoler, et aussi pour donner de bons conseils à poney, un peu de sérieux tout de même (mais pas trop non plus) ! Ils vous feront progresser tout au long de l'année, et à la fin pas de doute, vous serez de vrais champions !

Pauline, Manon et Anastasia

Nos petites stagiaires de choc.

Petits mais costaud ! C'est pas parcequ'on a entre 14 et 18 ans qu'on ne peut pas faire sa place, non de non! Il faut dire qu'elles en veulent nos petites stagiaires, et en plus toujours avec le sourire et prête à vous aider!

Titice

L'hommes de la situation.


Palfernier pour les jours de cure et bricoleur a ces moments perdu, voici titice notre homme multi-fonction


Ugo, Hawaï et le reste de la meute

Attention ! Chiens gentils !

A défaut de garder quoi que ce soit (mais si Hawaï, tu fais très peur aux voleurs…), on peut leur faire plein de câlins et leur donner un bout de notre quatre heures (mais depuis quand n’as-tu pas mangé pauvre petit Ugo malheureux ?)